Entrez un mot-clé
Actinomycètes
Actinomycètes


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : / Sites Internet et articles / Corrélats /


Les racines des aulnes (Alnus) présentent souvent des nodules
de symbiose avec un actinomycète du genre Frankia
Tout le monde connaît l’odeur de la terre fraîchementremuée...


Cette odeur est surtout due à une huile neutre de bas poids moléculaire, la géosmine, produite parles actinomycètes présents dans le sol. Du sol, la géosmine et d’autres métabolites odoriférants se répandentdans les eaux, ce qui pose un problème quant à leur potabilisation car les eaux destinées à la consommation,au terme des traitements, sentent encore la terre.

Les actinomycètes (littéralement champignons rayonnant) sont des bactéries qui doivent leur nom au fait que leur croissance donne lieu à des colonies constituées d’hyphes, c’est-à-dire de filaments qui irradient, par croissance centrifuge, tout autour du germe qui leur a donné naissance.

La plupart des actinomycètes sont des hétérotrophes utilisant des molécules organiques préfabriquées, soit en les fermentant, soit en les oxydant, dans ce cas, les espèces sont généralement micro-aérophiles, mais plusieurs espèces sont capables aussi de croissance chimio-autotrophique utilisant l’oxydation de l’hydrogène comme source d’énergie et le gaz carbonique comme source de carbone.

S’il existe quelques actinomycètes pathogènes, responsables, par exemple, chez l’homme, de maladies sévères commela tuberculose (Mycobacterium tuberculosis) et la lèpre (Mycobacterium leprae) et d’autres responsables de diversesactinomycoses chez l’homme, les animaux domestiques ou sauvages et même chez certaines plantes, les actinomycètesont surtout un rôle écologique majeur.

On trouve des actinomycètes presque partout dans la nature : des sols polaires gelés en permanence aux sols désertiqueschauds et secs, dans le pétrole brut, les sols hautement contaminés par des métaux lourds, les lacs extrêmement alcalins,les lacs salés, etc.

Certains actinomycètes semblent préférer certains habitats à d’autres. Par exemple, les Thermoactinomyceset les Faenia se trouvent plutôt dans les composts, les foins en fermentation ou les condenseurs de réfrigérateurset de climatiseurs. Les Actinoplanes et les Actinosynnema affectionnent les sols cultivés et les débris végétauxqu’on trouve aux bords des rivières et des lacs; les Micromonospora le fond des lacs et les réservoirs;les Streptosporangium les sols forestiers; les Microbispora et les Actinomadurales sols de prairieset les sols cultivés. On trouve des Streptomyces partout et en grand nombre.

La fonction écologique des actinomycètes au sein des écosystèmes est la décomposition des substancesorganiques. Ils se joignent aux autres bactéries et aux champignons comme décomposeurs et formateurs d’humus.Ils prolifèrent surtout quand l’action des bactéries ordinaires touche à sa fin, on pourrait dire qu’ils terminentleur action.

Certains actinomycètes (genre Frankia) vivent en association avec de nombreux arbreset arbrisseaux, tels que les aulnes, des éricacées ou des myricacées, sur les racines desquels ils forment desnodules où l’azote gazeux est fixé grâce à une nitrogénase.. D’autres espèces du même genre forment desnodules sur le tronc des plantes avec lesquelles ils vivent en symbiose (Filao / Casuarinacées) .Le système Frankia - plantes ligneuses fixe, globalement, dans la biosphère presque autant d’azote(N2) que le système Rhizobium - légumineuses.





LA DÉGRADATION DE LA QUALITÉ DE L'EAU POTABLE DANS LES RÉSEAUX
http://www.oieau.fr/eaudoc/integral/CONTDEGR.htm

PNEUMOPATHIE D'HYPERSENSIBILITÉ : Alvéolite allergique extrinsèque : Pneumopathie immunoallergique :
http://look4.fr/pneumo/pneuhyper.htm

Réduction de la production de déchets domestiques par le compostage :
http://www.compagnons-des-jardins.com/Conseils%20de%20jardinage/Dechets%20verts/etudechaine.html

http://users.swing.be/compost/Com_C_M.htm

Actinomycètes dans Humus :
http://www.u-picardie.fr/~beaucham/mst/humus.htm

Sous-classe des hamamélidées :
http://www.123bio.net/cours/bv/bv_2.html

ÉTUDE BIBLIOGRAPHIQUE SUR L'ÉVALUATION DES RISQUES LIÉS AUX BIOAÉROSOLS GÉNÉRÉS PAR LE COMPOSTAGE DES DÉCHETS :
http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/etud_impact/syntcar_ei52.pdf




[ Corrélats : Mycorhize / Relations trophiques / Symbiose / Parasitisme / ... ]

Retour