Entrez un mot-clé
Alcédinidés
Alcédinidés


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : / Sites Internet et articles / Corrélats /


Alcyon pie (Ceryle rudis)
Les alcédinidés renferment des oiseaux communément appelés martins-pêcheurs ou martins-chasseurs.



Notre martin-pêcheur (Alcedo atthis) possède une régime exclusivement piscivore. Cet oiseau, menacé (au moins en forte régression)guette les petits poissons depuis un perchoir surplombant les eaux où il pêche.



Le martin-pêcheur pie ou alcyon (Ceryle rudis) ou le martin-chasseur de Smyrne (Halcyon smirnensis) sont plus ubiquistes.Ces deux espèces s'observent localement en Turquie et au Moyen-Orient (en Palestine, par exemple).Le premier, bien qu'il capture essentiellement du poisson qu'il guetteen volant sur place, capture aussi des insectes et des grenouilles. Le second pêche rarement.Il arrive même plus souvent qu'on le rencontre loin de l'eau. Cet oiseau capture des gros insectes, criquets et sauterelles, des lézards, des geckos, des petits serpents et des rongeurs.

Le martin-pêcheur (Alcedo atthis) creuse son nid dans les rives et les falaises dont les matériaux sableux ou argileux ne sont pas trop durs pour son bec.
L'entrée du nid du martin-pêcheur d'où l'on perçoit les cris si particuliers
des jeunes et l'odeur de leurs fientes....


Le plus souvent, le couple construit son nid près de l'eau. Le nid photographié ci-contre a été aménagé dans le trou d'un ancien nid d'hirondelle des rivages.

La femelle va pondre généralement 7 œufs directement sur le sol de la chambre qui se situe au bout d'un tunnel de 50 à 90 cm de longueur. Les oisillons naissent au bout de 20 jours environ. D'abord nus, les jeunes oiseaux ressemblent à des hérissons pour la raison que leurs plumes restent enfermées dans leurs gaines jusqu'à pratiquement leur départ du nid.Le parent nourricier entre rapidement dans le trou, son petit poisson prêt à être saisi par le petit qui va se trouver à l'entrée de la chambre*. Celui-là, dès qu'il aura été nourri, cédera sa place à un autre de ses frères ou sœurs.Le parent nourricier ne pouvant pas se retourner dans le tunnel d'accès à la chambre, en ressort en reculant et s'envole rapidement, après une pirouette.

[* C'est d'ailleurs un très bon signe de nidification certaine que de voir un adulte de martin-pêcheur transporter un petit poisson dont la tête est dirigée vers l'avant).

Martin-pêcheur d'Europe (Alcedo atthis)
Les jeunes émettent leurs déjections liquides en les projetant dans le tunnel d'accès d'où elle s'écoulent lentement vers la sortie.


Rapidement, tout le nid est un cloaque puant l'ammoniac.

Quand on a la chance de le trouver, on ne peut pas manquer d'entendre les cris très particuliers des jeunes. Ces cris rappellent le bruit que font les rouets ou plus sûrement, le grincement, dans leurs axes mal graissés, des fers des roues des anciens tombereaux.

Les petits s'envolent au bout de 25 jours environ.

Les parents commencent de suite une deuxième couvée, mais jamais dans ce nid. Par contre, certains couples qui entament une troisième nichée la font dans le premier nid du printemps, l'odeur pestilentielle du nid disparaissant assez rapidement.


Alcédinidés :
http://www.oiseaux.net/oiseaux/coraciiformes/martin-pecheur.d.europe.html
http://www.oiseaux.net/oiseaux/coraciiformes/alcyon.pie.html
http://www.oiseaux.net/oiseaux/coraciiformes/martin-chasseur.de.smyrne.html


Mes histoires avec les martins... (à partir du martin chasseur de Smyrne)
http://www.ecritsdesbetes.fr/martinchasseur.html



[Corrélats : Oiseaux / ...]

Retour