Entrez un mot-clé
Règle de Allen
Règle de Allen


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : / Sites Internet et articles / Corrélats /


Renard polaire (Alopex lagopus) : un bon exemple de thermorégulation.
La règle de Allen précise que les animaux qui vivent dans les régions froides ont des appendices moins développés que les animaux qui vivent dans les régions chaudes ou encore que les hommes qui vivent dans les pays froids ont des membres plus courts que les hommes qui vivent dans les pays chauds.

On devrait plutôt parler de tendance constatée chez certains phylums parce que les exceptions à cette règle sont nombreuses.


L'exemple le plus classique est fourni par les renards polaires, les renards roux et, par exemple, par le fennec, chez lesquels on peut facilement remarquer que la longueur des oreilles est une fonction de la température moyenne qui règne sur les contrées qu'ils parcourent. Les oreilles sont très courtes chez le renard polaire pour la raison probablement qu'il aurait du mal à les empêcher de geler dans le blizzard, alors qu'elles sont très longues chez le fennec pour la raison qu'elle sont un excellent pavillon de déperdition de chaleur dans les déserts chauds que ces animaux fréquentent. Les oreilles du renard roux seraient de longueur intermédiaire…

Cela écrit, sur Varanger, dans le Finnmark norvégien, on croise beaucoup de renards roux aux oreilles qui ne m'ont pas semblé plus courtes que celles de nos renards bretons et quelques (très rares) renards polaires dont les oreilles ne sont pas plus longues que celles de leurs (plus fréquents) cousins du Spitzberg.




Adaptations :
http://cerb.fr/accueil_encyclopedie_generalites_leregneanimal_l_adaption.htm






[ Corrélats : Thermorégulation / Lois de Rensh / ...]

Retour