Entrez un mot-clé
Anaérobies
Anaérobiose


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : / Sites Internet et articles / Corrélats /


Les fentes de retrait de ces vases salées laissent apercevoir
les dépôts noirâtres de sulfure de fer qui se font en conditions
réductrices parce qu'anaérobies.
Ce terme fait référence aux microorganismes, essentiellement bactériens, mais aussi aux champignons ou aux levures, qui ne respirent pas l’oxygène de l’air et pour lesquels celui-ci est même souvent un poison. Si l’accepteur final des protons (H+) produits au cours du métabolisme énergétique n’est pas, pour ces bactéries, l’oxygène de l’air, ce peut être malgré tout l’oxygène, mais prélevé sur un substrat organique ou minéral qui sera fermenté ou réduit.




Très schématiquement, on peut admettre que tous les processus d’oxydoréduction mis en œuvre au cours des métabolismes sont des respirations. C’est d’ailleurs ce que l’on dit quand, dans une station d’épuration, on inverse le cours des processus respiratoires aérobies dans le bassin d’aération pour le rendre hypoxique. On provoque ainsi la mise en route d’une « respiration » de l’oxygène des nitrates (NO3) néoformés par la dégradation des matières fécales et autres polluants organiques et la libération d’azote gazeux qui regagne l’atmosphère.

____________________


Digestion anaérobie : voir Biogaz

La méthanisation, ou digestion anaérobie, est la transformation de la matière organique en méthane et gaz carbonique par un écosystème microbien complexe fonctionnant en anaérobiose.

La méthanisation est une réaction très répandue dans la nature, mais les recherches sur ces processus et les applications industrielles qui en découleraient ne se sont développées qu'à la faveur de différentes crises énergétiques, particulièrement celles qui ont affecté les ressources pétrolières depuis les années 1970.

L'intérêt majeur de la digestion anaérobie est que l'on peut dégrader de la matière organique (traitement de lisiers, de déchets fermentescibles, d'effluents aqueux, etc.) en produisant de l'énergie.

La digestion anaérobie a aussi d'autres atouts. Par exemple, le traitement des effluents par la méthanisation permet de ne pas consommer d'énergie, contrairement aux procédés aérobies qui exigent de puissants moyens énergétivores pour fournir de l'oxygène aux boues activées (compresseurs, ponts brosses, turbines, etc.). A contrario, le biogaz produit peut satisfaire au tiers des besoins énergétiques de la station. Les charges appliquées sont très importantes et sans commune mesure avec celles admises dans des procédés par boues activées. Ces charges peuvent atteindre 40 kg de DCO par m3 de digesteur et par jour. Les rendements sont fonction des temps de séjour et peuvent atteindre 95 %. La surface d'une station par méthanisation est considérablement réduite par rapport à celle d'une station par boues activées, surtout celles qui sont dites en aération prolongée. Les volumes de boues produits sont beaucoup plus faibles et les boues sont très stabilisées.

En France, ces procédés sont encore en phase du balbutiement… comme d'habitude, pourrait-on ajouter ! Hormis quelques rares industriels, quelques rares agriculteurs et quelques rares communes, la digestion anaérobie est encore pratiquement absente sur notre territoire. Ces procédés sont pourtant très utilisés en Europe du Nord et en Allemagne où ils donnent de très bons résultats.

On notera cependant que la méthanisation présente quelques inconvénients parmi lesquels, le plus notable, est la modification, sur le court et moyen terme, de la quantité de matière organique renouvelable.

____________________


Il existe une autre acception pour le terme anaérobie : c'est en rapport avec le métabolisme du lactate dans les muscles, soit au début de l'effort, soit quand il est fatigué. Cette notion, qui relève essentiellement de la physiologie, ne sera pas développée ici.

On trouvera sur ce sujet des informations sur divers sites dont :

http://www.volodalen.com/13physiologie/lactate4.htm

http://t.verson.fr/PHYSIOLOGIE/ENTRAINEMENT/ENTRAINEMENT.htm




LA DIGESTION ANAÉROBIE DES BOUES URBAINES :
http://www.eau-adour-garonne.fr/telechargement/Boues-anaerobies.pdf

La méthanisation ou ''digestion anaérobie :
https://www.fournisseur-energie.com/methanisation/

Digestion anaérobie de lisiers de porcs en mélange avec des déchets agro-industriels :
http://www.rennes.inra.fr/umrvp/jrp/2002/02txtEnv/E0208.pdf




[Corrélats : Aérobie / Aération / Asphyxie / Station d'épuration / Biogaz (Digestion anaérobie) / ... ]

Retour