Entrez un mot-clé
Annélides
Annélides


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : Les Métazoaires Triploblastiques Cœlomates. L’embranchement des annélides. / Sites Internet et articles / Corrélats /


Les annélides ou vers polymères ont un corps divisé en segments successifs ou métamères.

Leur système nerveux est composé d'un cerveau dorsal complexe péri oesophagienet d'une chaîne ventrale comprenant deux ganglions par anneau. Leur cavité généraleou cœlome est souvent réduite ou oblitérée. Leur système circulatoire est clos. L'intestin est completavec un anus terminal. Les organes excréteurs ou reins sont placés dans chaque segment. Le développement de la larvese fait par division spirale. La larve est de type trochophore.

L'embranchement des annélides comprend trois classes : les polychètes, dont chaque segmentest pourvu d'expansions latéralesou parapodes sur lesquels s'insèrent des soies chitineuses plus ou moins nombreuses et complexes, presque tous marins,(Arénicoles, Sabelles, Serpules, Néréis, Aphrodites, etc.), les oligochètes dépourvus de parapodes, soiesrares ou absentes, terrestres ou dulçaquicoles (Tubifex, Lombrics, etc.) et les hirudinées ou sangsues qui ne possèdentjamais ni parapodes, ni soies, dont le nombre de segments est constant (33, plus le prostonium), dont l'extrémité antérieure estmodifiée en ventouse buccale et dont la partie postérieure est modifiée en ventouse discoïdale qui leur sert pour se fixerou se déplacer (Hirudo medicinalis ou sangsue médicinale et nombreuses autres espèces).

Tortillons de lombrics (Lumbricus terrestris)
Tortillons d'arénicoles (Arenicola marina)


Sangsue médicinale (Hirudo medicinalis)
La sangsue médicinale est une espèce affectionnant plutôt les mares et les étangs, à fond vaseux,riches en matière organique. Cette espèce, très commune il y a encore une cinquantained'années,a pratiquement disparu et a été inscrite sur la liste des espèces menacées en Europe.



Largement utilisée par la médecine pour les saignées et par là, surexploitée (dans certains étangs du sudde la France,on pouvait prélever jusqu'à 15 000 individus par jour afin que chaque pharmacien puisse exhiber son bocal de sangsues vivantesdans son officine !), la sangsue officinale a probablement davantagesouffert de la disparition des mares où elle vivait.

On n'utilise plus guère la sangsue pour des saignées, sauf pour certains actes chirurgicauxparticuliers et quand on le fait,c'est avec des sangsues à usage unique, SIDA oblige ! Les sangsues utilisées sontdes animaux qui proviennent d'élevage, allemands pour beaucoup.

Des essais de réintroduction de cette espècesont tentés, confidentiellement, voire clandestinement, puisque la détention ou la capture de ces animaux sont légalement interdits.




Les annélides :
http://perso.wanadoo.fr/brunopicart/Textes/annelide.htm

L’embranchement des annélides :
http://www.biodeug.com/cours/balic41.php

Lombric :
http://www.biodeug.com/cours/balic41.php

Annélides :
http://perso.wanadoo.fr/christian.coudre/annelides.html






[Corrélats : Oligochètes / Polychètes / Hirudinées / ...]

Retour