Code de l'énergie


Nous sommes tous anonymes...
Et tellement plus puissants !



Les auto proclamés puissants, c’est-à-dire ceux qui détiennent des pouvoirs sur les peuples, sont toujours infiniment moins nombreux que ceux qu’ils maintiennent sous leur joug. S’ils sont au pouvoir, c’est qu’ils disposent, le plus souvent indûment, de ressources qui viennent essentiellement de la non-rétribution à sa juste valeur de la seule richesse dont nous disposons, c’est-à-dire notre force de travail. Ces ressources leur permettent de contrôler le plus efficace des contre-pouvoirs qui est le savoir partagé. C’est l’unique raison qui justifie la culture du secret dont les puissants aiment à s’entourer. Toute confrontation directe avec les puissants conduit invariablement à être poursuivi, arrêté, jugé, condamné, emprisonné, parfois exécuté, toujours néantisé *. Cela n’est possible que parce que les gardiens de l’ordre établi par les puissants pour leur seul bénéfice, les policiers, les militaires, les juges, les médias trahissent leurs frères.
C’est la raison pour laquelle l’activisme qui se donne pour raison d’être de percer à jour tous les secrets des puissants et de les diffuser le plus largement possible est l’arme la plus efficace dont on peut disposer contre eux.
Internet est, aujourd’hui, pratiquement le seul média qui dispose encore d’assez de libertés pour permettre cette diffusion à grande échelle. C’est aussi ce qui lui vaut d’être autant attaqué.



* D’aucuns attendent une réponse démocratique à leurs problèmes. Pourtant, la nécessité de détruire l’ancien monde pour construire le nouveau s’impose comme une évidence, fût-ce par tous les moyens. Et ceux qui pourraient s’offusquer feraient mieux de se rappeler que la démocratie bourgeoise n’autorise la violence que quand elle est de son légitime ressort… c’est-à-dire quand les oppresseurs et leurs instruments d’oppression sont menacés.

Retour