Entrez un mot-clé
Aquifères et sources
Aquifères et sources


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) :

L'Aquifère Guarani en Amérique du Sud : 4 pays pour 1 robinet /
Directive n° 2006/118/CE du 12/12/06 sur la protection des eaux souterraines contre la pollution et la détérioration /
Protection des eaux souterraines contre la pollution /
Eaux souterraines : une richesse à partager et à conserver /
Variation du niveau des nappes d'eau souterraine de la Bretagne /
Stocamine : récupération ou confinement ? /
Les nappes d’eau souterraine bientôt à sec ? /
Les eaux souterraines en Bretagne (1) /
Les eaux souterraines en Bretagne (2) /
Le réseau piézométrique de Bretagne /
Eaux souterraines de Bretagne : Des réserves sous-exploitées dans le sous-sol /
L'imperméabilisation des sols progresse inexorablement en Europe /
De nouvelles données sur le cycle de l'eau dans l'Himalaya /
Eau potable : les causes d'abandon de captages passées à la loupe /


Sites Internet et articles / Corrélats /


L'Aquifère Guarani en Amérique du Sud : 4 pays pour 1 robinet
Schéma de circulation de l'eau dans un aquifère libre
Un aquifère est à la fois un réservoir et un conducteur d'eau.

La quantité d'eau qu'il emmagasine (réserve) et le débit qu'il écoule dépendent autant de ses dimensions (étendue, volume) que de la porosité et de la perméabilité des roches qui le composent. Sa capacité de stockage dépend de son volume et de la porosité efficace, tandis que son aptitude à transmettre le flux d'eau dépend de son épaisseur et de sa perméabilité.





Une source est à la fois le phénomène et le lieu d'apparition et d'écoulement d'une eau souterraine à la surface du sol, à l'origine en général d'un cours d'eau de surface. La vasque d'eau formée par l'émergence porte aussi le nom de source.

Les sources ont toujours eu une grande importance dans les sociétés des hommes. Chez nous, en Bretagne, les sources furent très tôt des lieux sacralisés d'abord par les druides et autres tenant des religions animistes en vigueur, puis par les catholiques… au point qu'il n'y a guère de source même de peu d'importance qui ne soit pas consacrée à un saint, y compris à quelques-uns qui sont demeurés totalement inconnus de Dieu lui-même, comme Saint Sylpher qui donne son nom à la fontaine de Bodestin, près de Lochrist (Bod - Etin veut dire en breton : buisson d'ajonc).




Typologie des sources :

On distingue :

» Suivant les conditions hydrogéologiques qui déterminent leur situation, le type de nappe souterraine dont elles constituent un exutoire :

________- source de déversement, de débordement ou de trop plein (correspondant aux types de nappes souterraines libres de mêmes dénominations) ; source d'émergence ou de dépression (source d'aquifère à nappe libre non liée à l'affleurement du substratum) ; source d'étranglement ;

________- source artésienne ou jaillissante (issue d'une nappe captive) ;

________- source diaclasienne, source karstique ou de karst, exsurgence (issues d'un aquifère discontinu) ; source vauclusienne (exutoire d'un conduit karstique ascendant subvertical) :

________- résurgence : Retour en surface d'eau originaire, en tout ou partie, de pertes d'un ou plusieurs cours d'eau dans un aquifère karstique.

» Suivant la continuité ou non de l'écoulement, le régime de variation du débit : source constante, pérenne, saisonnière, intermittente, temporaire ou accidentelle.

» Suivant un caractère de localisation : source de coteau, source littorale ; sources submergées (sous-fluviale, sous-lacustre, sous-marine).

» Suivant une caractéristique de l'eau :

________- suivant la température : source chaude, thermale ; source hypotherme, orthotherme, hypertherme à température respective inférieure, égale (ou n'excédant pas plus de 4°C) ou supérieure (de plus de 4°C) à la température moyenne annuelle de l'air du lieu.

________- suivant une caractéristique chimique : source salée, séléniteuse, ferrugineuse, sulfureuse, minérale, incrustante ou pétrifiante.




Voir aussi :

L'eau souterraine :
http://www.brgm.fr/divers/nappes.htm

LES SYSTÈMES AQUIFÈRES /
http://www.u-picardie.fr/~beaucham/cours.qge/du-7.htm

ÉLÉMENTS DE PÉDOLOGIE ET D'HYDROGÉOLOGIE (L'altération des roches / Les argiles / Les propriétés des sols / Les principaux types de sols / L'eau et le sol / L'eau souterraine) /
http://www.u-picardie.fr/~beaucham/mst/mst-plan.htm

Hydrogéologie / L'EAU SOUTERRAINE / éléments d'hydrogéologie
http://www.u-picardie.fr/~beaucham/mst/hydrogeo.htm

Pédologie / L'EAU ET LE SOL /
http://www.u-picardie.fr/~beaucham/mst/eau-sol.htm

INDICATEURS BIOLOGIQUES DES EAUX SOUTERRAINES :
http://www.oieau.fr/eaudoc/synthes/indicsoute2.htm

Hydrogéologie : http://pst.chez.tiscali.fr/svtiufm/hydrogeo.htm

Temps de réponse dans les AGRo-HYdroSystèmes :
http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosclim/biblio/pigb18/02_agrhys.htm

Le bassin hydrologique de la MOLIGNÉE (synclinorium de DINANT, BELGIQUE) : le point et prospectives :
http://www.fsagx.ac.be/gp/molignee.htm






[Corrélats : Hydrologie / Sources / Vulnérabilité / Qualité de l'eau / Eau dans les sols / Pénurie d'eau / ...]
Retour