Entrez un mot-clé
Aréisme, Endoréisme, Exoréisme
Aréisme, Endoréisme, Exoréisme


Une zone dans laquelle il n'existe aucun réseau hydrographique organisé, soit par suite d'une perméabilité excessive, soit à cause d'un relief inexistant (pentes nulles) dans une région peu arrosée est une région aréique. L'aréisme est donc le caractère des régions privées presque complètement d'écoulement superficiel.

Un bassin qui possède un réseau hydrographique, ou tout du moins un embryon de réseau, mais sans ouverture sur la mer ou sur un lac de grande superficie est dit endoréique.

Paysage de toundra
L'endoréisme est donc le caractère des régions où l'écoulement n'atteint pas la mer et se perd dans les dépressions fermées.

Depuis la fonte des glaces qui les recouvraient, on observeune surrection des boucliers sur lesquels sont installées les toundras.

Ces vastes régions sont actuellement essentiellement aréiques. Les toundras arctiques, remarquablement, n'ont en général pas de réseau hydrographique organisé, des reliefs peu marqués et ce sont des régions peu arrosées.


L'endoréisme qui couvre 11% de la surface des continents a plusieurs causes, souvent concomitantes. Il peut être la conséquence du relief (endoréisme structural), dans le cas de cuvettes fermées de toutes tailles. Le centre de l'Eurasie est le principal domaine de l'endoréisme avec les grands réseaux hydrographiques de la Volga, de l'Oural, de l'Amou Daria, du Syr Daria, du Tarim… Des facteurs liés au sol (infiltration importante) et au climat (forte évaporation le long des cours d'eau ou dans les lagunes) expliquent aussi que des cours d'eau ne parviennent pas à atteindre la mer. Il s'agit alors d'endoréisme fonctionnel.

D'une part, l'aréisme étant une situation limite s'applique aux secteurs d'extrême aridité où les traces de ruissellement n'excèdent jamais quelques mètres, même au pied des reliefs, et d'autre part, l'endoréisme étant un trait quasi spécifique des régions arides, la distinction entre régions aréiques et régions endoréiques est parfois artificielle. Ainsi la région du haut Jourdain ou le bassin supérieur du Chari sont des espaces endoréiques et, pourtant n'ont rien de désertique.

Tous les bassins fermés ne sont pas nécessairement endoréiques, notamment en milieu karstique.

L'exoréisme caractérise les régions dont les eaux superficielles s'écoulent vers la mer.




Désertification dans les aires sèches endoréiques du Sud du bassin de l'Aral :
http://www.john-libbey-eurotext.fr/fr/revues/agro_biotech/sec/e-docs/00/03/82/9C/article.md?type=text.html

Les réseaux hydrographiques :
http://geosciences.geol.u-psud.fr/ObjectifTerre/Geomorphologie/Resohydro/reseau/introduction.htm

Dans Objectifs Terre :http://geosciences.geol.u-psud.fr/ObjectifTerre/Index.htm






[ Corrélats : Hydrologie / Écoulement / ...]

Retour