Entrez un mot-clé
Ascomycètes
Ascomycètes


Les ascomycètes sont des champignons supérieurs dont les spores (ascospores) se forment dans des sortes de sacs appelés asques. Le plus souvent, chaque asque contient 8 ascospores qui sont expulsées à maturité.

Morchella rotunda
La classification des ascomycètes repose essentiellement sur l'organisation de leurs fructifications, ou ascocarpes.



Les ascocarpes se différencient à partir du mycélium (les ascocarpes sont pour les ascomycètes ce que sont les carpophores pour les basidiomycètes).

» Les discomycètes forment un groupe relativement homogène dont les ascocarpes sont en forme de coupes ou apothécies. Les morilles et les pézizes sont des discomycètes ; la truffe aussi, mais son ascocarpe est souterraine.

» Les pyrénomycètes forment des fructifications microscopiques en forme de petites bouteilles (périthèces) dont l'ouverture apicale est nommée ostiole. L'ergot de seigle, champignon parasite de cette céréale et toxique (acide lysergique) pour l'homme quand il contamine la farine, fait partie des pyrénomycètes.

» Les plectomycètes, quant à eux, forment des fructifications globuleuses définitivement closes.

Différents champignons présentant de nombreuses analogies avec les ascomycètes (oïdiums, pénicillium, aspergillus, fusarium, etc.) et dont beaucoup sont surtout des moisissures allergènes ou toxiques, ou bien des parasites, sont classés parmi les périascomycètes. Toutefois, si beaucoup de moisissures sont des agents redoutables de dégradation des aliments, certaines d'entre elles sont, a contrario, très utilisées dans des fabrications alimentaires comme des fromages (Penicillium camembertii, P. roquefortii).




Les euascomycètes : http://cgdc3.igmors.u-psud.fr/microbiologie/euascomycetes.htm

Les ascomycètes : http://cgdc3.igmors.u-psud.fr/microbiologie/ascomycetes.html

Les archiascomycètes : http://cgdc3.igmors.u-psud.fr/microbiologie/archiascomycetes.htm




[Corrélats : Pénicilliums / Champignons / ...]

Retour