Entrez un mot-clé
Courants marins
Courants marins


Distribution des principaux courants marins


On notera que la présence de courants marins froids détermine la localisation des grands déserts côtiers (Mauritanie, Namibie, Chili, Somalie, Californie, Australie).

Des mouvements atmosphériques cycloniques situés dans les zones équatoriales déterminent sur les masses océaniques des modifications de la localisation en profondeur de la thermocline et des remontées tourbillonnaires des eaux froides profondes (gyres). Ces eaux froides, très chargées en sels minéraux, lorsqu'elles atteignent le plateau continental, donnent naissance à ce que l'on appelle des upwellings. Les principales zones d'upwelling se situe au regard des côtes péruviennes, des côtes mauritaniennes et des côtes somaliennes.

Les courants marins jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement des écosystèmes océaniques.

D'abord, ils participent à l'ajustement des températures marines et à la circulation des éléments nutritifs qui conditionnent le cycle vital de nombreuses espèces pélagiques comme benthiques.

Ensuite, ils assurent le transport des larves planctoniques des lieux où elles sont nées vers les lieux où elles sont consommées ou vers les lieux où elle se fixent et s'installent pendant leur vie adulte (crustacés, mollusques, poissons).

Enfin, ils permettent la nutrition et le développement des organismes fixés, surtout ceux qui ont un régime microphage qui dépendent des mouvements d'eau pour se nourrir.




Une question récurrente et qui refait surface (!) assez régulièrement, c'est celle de la disparition possible du Gulf Stream et de son influence réelle sur le climat en Europe.

Climat. Des océanographes ont observé l'évolution des courants marins.

Les étranges variations du débit du Gulf Stream

par Sylvestre HUET / QUOTIDIEN : vendredi 02 décembre 2005

A Montréal (Canada), diplomates et experts préparent depuis lundi l'arrivée des ministres, la semaine prochaine, pour la 11e Conférence des parties de la Convention climat de l'ONU. Pendant ce temps, les scientifiques s'acharnent à étudier les climats passés et présents pour mieux en anticiper les changements futurs. Hier, ce sont les océanographes qui ont tiré la sonnette d'alarme : il se passe quelque chose de bizarre dans les profondeurs de l'Atlantique, affirme une équipe britannique (1).

Sur le même sujet

· Un effet de serre sans précédent

Excédentaire.

Harry Bryden, Stuart Cunningham et Hannah Longworth, du National Oceanography Centre, de Southampton, ont analysé les mesures effectuées lors d'une traversée de l'Atlantique en 2004. Une activité de routine : déjà, en 1957, 1981, 1992 et1998, un navire de recherche avait tiré un trait bien droit entre les Canaries et les îles Bahamas, près du 25e parallèle. Une traversée au cours de laquelle, à intervalles réguliers, ont été mesurées température, pression, salinité, vitesse et direction des courants de la surface au fond de l'océan, ce qui permet de mesurer, près de la Floride, l'intensité du Gulf Stream. Un courant de surface qui transporte un peu de la chaleur tropicale excédentaire jusqu'aux côtes européennes et scandinaves, participant ainsi à la douceur relative de leur climat. Mais aussi de mesurer le courant de retour : refroidie, l'eau apportée par le Gulf Stream plonge vers les abysses en mer du Labrador, entre Groenland et Scandinavie, puis repart vers le sud le long des côtes américaines. S'y ajoute une recirculation d'eaux chaudes de surface qui repart vers les Caraïbes en passant par les côtes africaines.

De 1957 à 1992, selon les océanographes, l'intensité de cette circulation à double sens ne semble guère avoir varié. En revanche, les mesures de 1998 et de 2004 indiquent un renforcement de la recirculation tropicale de surface, de l'Afrique vers les Caraïbes, et un affaiblissement du courant profond. En revanche, aucune mesure n'indique une diminution du Gulf Stream se dirigeant de la Floride vers l'Europe.

Interrogations.

"Ces mesures sont précieuses, explique Thierry Huck (CNRS, laboratoire de physique des océans, Brest). Nous manquons de données répétées et précises pour s'affranchir des variations saisonnières et interannuelles de grande ampleur et mettre en évidence les tendances de longue durée. Mais il faut se garder d'en tirer des conclusions hâtives sur l'évolution du climat." Si les mesures des océanographes britanniques sont si appréciées, c'est en raison des interrogations sur les modèles numériques utilisés dans les simulations informatiques du climat futur. La plupart semblent montrer que les courants océaniques pourraient réagir au réchauffement de l'atmosphère par l'augmentation de l'effet de serre provoqué par l'homme. Les simulations de l'institut Pierre-Simon-Laplace indiquent ainsi un ralentissement du transport de chaleur vers les côtes scandinaves à l'horizon 2100. Mais les climatologues aimeraient bien confronter ces simulations à des données océanographiques précises et non seulement à des épisodes analogues, lors des ères glaciaires, survenus dans des conditions très différentes. Ce qui suppose des mesures fournies par les navires de recherche, des stations dérivantes ou accrochées au fond des océans. Le travail des Britanniques s'inscrit dans cette quête mais ne la clôt pas, il va falloir "intensifier la densité et la fréquence des points de mesure", conclut Thierry Huck.


(1) Harry Bryden et al., "Nature" du 1er décembre 2005.





Les courants marins vont-il changer ?
http://www.manicore.com/documentation/serre/courants.html

Le gulf stream :
http://www.alertes-meteo.com/vague_de_chaleur/stream.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gulf_Stream

LA CIRCULATION OCÉANIQUE DE SURFACE :
http://www.educnet.education.fr/obter/appliped/ocean/theme/ocean42.htm

LA CARTOGRAPHIE DES COURANTS MARINS DE SURFACE :
http://www.educnet.education.fr/obter/appliped/ocean/theme/ocean421.htm

Océanographie :
http://www.u-picardie.fr/~beaucham/mbg6/oceano/oceano.htm

Les courants marins :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Courant_marin

http://www.meteo.fr/meteonet/decouvr/a-z/html/144_curieux.htm

Upwelling :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Upwelling

Upwelling / El niño :
http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier246-6.php

ÉTUDE DE L'UPWELLING PRÈS DE LA CÔTE DE L'AFRIQUE NORD-OCCIDENTALE PAR L'INSTITUT ATLANTIQUE DE RECHERCHES SCIENTIFIQUES DE L'INDUSTRIE DE LA PÊCHE ET DE L'OCÉANOGRAPHIE :
http://www.fao.org/documents/show_cdr.asp?url_file=/DOCREP/003/N0952E/n0952e0o.htm

Mieux comprendre la circulation océanique grâce aux éléphants de mer
http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1748.php

Des éléphants de mer collectent des données inédites sur l'Océan austral
http://www.actu-environnement.com/ae/news/collecte_donnees_marines_elephant_de_mer_5568.php4






[ Corrélats : El Niño / Déserts / Désertification / Océans / ...]

Retour