Entrez un mot-clé
Gruidés
Gruidés


Grue cendrée (Grus grus)
Les grues cendrées sont des grands oiseaux, au long cou et aux longues pattes, habitant les milieux ouverts, les marais et les grandes clairières forestières.

En dehors de la saison des nids, ces oiseaux sont très grégaires et se rencontrent toujours en troupes conséquentes.


À leur retour d’hivernage dans les pays où elles nichent, vers mars ou avril, les grues cendrées se concentrent en quelques points, par exemple sur le Hornborgasee, en Suède, où elles se livrent à des danses et des pariades complexes conduisant à la formation de nouveaux couples ou à la consolidation d’anciens (?), avant que les partenaires s’isolent pour aller nicher.

Vers la fin juillet, les jeunes issus des couvées de l’année, les jeunes immatures, non encore nicheurs et leurs parents rejoignent d’autres oiseaux et commencent à former des petites troupes de 20 à 50 individus qui vont hanter les prairies, les écots des cultures de céréales, les premiers labours sans négliger les marécages ou les tourbières.
Grue cendrée (Grus grus)
Suède août 2009
Progressivement, vers la fin août, ces oiseaux se concentrent dans certaines régions, autour des lacs ou le long des vallées des fleuves, comme c’est le cas dans le Jämtland suédois ou dans la région où se court la "Vasaloppett" (célèbre course de ski de fond).


La pluie, le froid, le manque de nourriture obligeront ces oiseaux à partir en migration. La route migratoire empruntée par ces oiseaux est bien connue tout autant que leurs étapes. Parmi celles-ci et sans doute la première, c’est la région des étangs proches de Rostock (Allemagne du Nord), un survol de la Ruhr, les oiseaux arrivent en Champagne (lac du Der-Chantecoq), la traversée de la France en direction des Landes, un séjour plus ou moins long, la traversée des Pyrénées direction « Gallocanta » en Aragon (ce qui se traduit par chant du coq, ce n’est pas un hasard), destination finale : la dehesa en Estremadura où la plupart des oiseaux se promèneront par deux ou trois, entre les futurs toros de combats et les chênes lièges jusqu’au moment du voyage de retour en Scandinavie ou dans les pays de l’Est (Pologne, Pays Baltes, Russie).

Des petites troupes hivernent en Afrique du Nord. Certains oiseaux, comme ceux qui vivent en Turquie sont sédentaires.

[On me signale, opportunément, que le nombre d'oiseaux hivernants en France (Der, Aquitaine) a beaucoup augmenté ces dernières années.]




Gruidés :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gruidae

Grue cendrée :
http://www.oiseaux.net/oiseaux/gruiformes/grue.cendree.html

Deux histoires de grues :
http://www.ecritsdesbetes.fr/gruecendree.html
http://www.ecritsdesbetes.fr/gruecour.html





[Corrélats : Oiseaux / ... ]

Retour