Entrez un mot-clé
Gymnospermes
Gymnospermes




Les gymnospermes (littéralement graines nues) sont des plantes dont les ovules libres (non enclos dans un ovaire à la différence des angiospermes) sont fécondés directement par le pollen.

Les cycadales (Cycas, Zamia) apparues au trias et les ginkgoales (Ginkgo biloba) connues depuis l’ère primaire peuvent être considérées comme de véritables fossiles vivants.

Ginkgo biloba (pied mâle) (Thabor / Rennes)
La famille des Ginkgoales est réduite actuellement à une seule espèce : Ginkgo biloba appelé souvent " arbre aux quarante écus ".


On connaît 7 autres espèces, maintenant disparues de ginkgo. Ces espèces vivaient à côté du Ginkgo biloba actuel qui nous est parvenu comme il était à cette époque.

Cet arbre est considéré comme arbre sacré en Chine où il est planté, depuis des temps très anciens, autour des temples bouddhiques. Il semble que cet arbre soit originaire de la province chinoise du Zhejiang.

Les feuilles, de couleur vert tendre au printemps et en été, et jaune d'or, en automne, en font un arbre décoratif très apprécié dans toutes les régions tempérées. Heureusement, probablement, car cet arbre possède un bois sans grand intérêt économique.

Le ginkgo est une espèce dioïque. Les pieds mâles sont élancés et plus appréciés que les pieds femelles, de port plus ou moins pleureur et qui surtout, à la fin de l'automne, laissent choir quantité d'ovules malodorants sur le sol.

Apparentés aux gymnospermes et faisant le lien avec les angiospermes, les chlamydospermes (gnétophytes) sont représentés sur nos dunes par le genre Ephedra.
Raisin de mer (Ephedra distachya) sur les dunes d'Erdeven


Les conifères sont les principaux représentants des gymnospermes dans notre flore actuelle.

Les conifères comprennent un certain nombre de familles dont la plus importante, les Pinacées regroupe les sapins (Abies), les pins (Pinus), les épicéas (Picea), les tsugas (Tsuga), les Douglas (Pseudotsuga), les cèdres (Cedrus) et les mélèzes (Larix) qui sont les seuls arbres de la famille à perdre leurs feuilles en hiver. Les conifères qui ne perdent pas toutes leurs aiguilles en même temps sont dits sempervirents.

[Toutes les photos qui suivent ont été prises principalement au parc de Kerbihan à Hennebont et à l'arboretum de Camors.]
HG : Pseudotsuga menziesii / Douglas vert (origine : côte ouest de l'Amérique du Nord)
HD : Abies grandis / Sapin de Vancouver (origine : côte ouest de l'Amérique du Nord)
BG : Abies alba / Sapin pectiné (étage montagnard de l'Europe centrale et méridionale)
BD : Tsuga heterophylla / Tsuga de l'Ouest (côte ouest de l'Amérique du Nord jusqu'à l'Alaska)

HG : Abies nordmanniana/ Sapin de Nordmann (origine : Turquie, Caucase)
HD : Picea abies / Épicéa commun (en plaine dans l'Europe du Nord, montagnard en Europe centrale)
BG : Abies pinsapo / Sapin d'Espagne (Montagne de Ronda (1200-1800 m))
BD : Abies numidica / Sapin d'Algérie (Algérie (1200-2000 m))

HG : Pinus sylvestris / Pin sylvestre (Eurosibérien)
HD : Pinus pinaster / Pin maritime (Atlantique et circum méditerranéen)
BG : Pinus radiata / Pin de Monterrey (origine : Californie)
BD : Pinus strobus / Pin Weymouth (origine nord-est de l'Amérique du Nord)

HG : Cedrus atlantica / Cèdre de l'Atlas (origine : Rif et Atlas du Maroc et d'Algérie)
HD : Larix kaempferi / Mélèze du Japon (origine : Île de Hondo / Japon)
BG : Thuya plicata / Thuya géant (origine : côte ouest de l'Amérique du Nord)
BD : Cupressus macrocarpa / Cyprès de Lambert (origine : région de Monterrey / Californie)
Les cyprès (Cupressus), les Chamaecyparis (faux cyprès), les Thuya et les genévriers (Juniperus) sont des cupressacées.

Les taxodiacées comprennent les séquoias (Sequoia, Metasequoia et Sequoiadendron), les Cryptomerias et le cyprès chauve (Taxodium distichum).

Les araucariacées comprennent les araucarias (Araucaria) et les agathis propres à l’hémisphère Sud. Les podocarpacées comprennent les Podocarpus, déjà présents dans l’hémisphère austral dès l’ère secondaire et les Phyllocladus.

HG : Cryptomeria japonica / Cryptoméria du Japon (origine : sud de la Chine et Île de Hondo (Japon))
HD : Juniperus virginiana / Genévrier de Virginie (Est de l'Amérique du Nord)
BG : Sequoia sempervirens / Séquoia toujours vert (Californie)
BD : Taxodium distichum / Cyprès chauve (origine : Floride, Mississipi)
HG : Araucaria heterophylla / Pin de Norfolk (origine : Australie)
HD : Cephalotaxus harringtonia / Céphalotaxus du Japon (Chine, japon)
BG : Cunninghamia lanceolata / Sapin de Chine (taxacées / Chine)
BD : Taxus baccata / If à baies (Europe)
Enfin, les taxacées (Taxus, Austrotaxus, Torreya ou Muscadier de Californie, etc.) et les céphalotaxacées (Cephalotaxus) comprennent les ifs et apparentés dont notre if à baie (Taxus baccata ; la « baie » qui enveloppe la graine est en réalité une arille) dont toutes les parties de la plante sont extrêmement toxiques, y compris la graine contenue dans l’arille qui, seule, ne l’est pas. Quelques microgrammes de taxine, alcaloïde contenu dans le bois et les feuilles de l’if, sont mortels pour les chevaux. Un chien ou un enfant qui mâchonnent un rameau d’if présentent rapidement les premiers signes d’une intoxication à la taxine (syndrome extrapyramidal). Mais cet alcaloïde est aussi un anticancéreux puissant et les émondes d’if sont très recherchées par les laboratoires pharmaceutiques.

La plupart des conifères produisent sur le même pied des cônes mâles et des cônes femelles (espèces monoïques). Certaines espèces sont dioïques (Araucaria). Les cônes mâles produisent des grains de pollen. Chez les pins, ces grains de pollen sont munis de deux ballonnets remplis d’air qui leur permet d’être plus facilement transportés par le vent (aérogamie). Les cônes femelles sont formés d’écailles à la face supérieure desquelles se trouvent deux ovules qui, s’ils sont fécondés, donneront deux graines souvent ailées. La maturation de la graine est souvent très longue chez les pins (deux à trois ans) et seulement de quelques mois chez d’autres espèces de gymnospermes.


Les graines des conifères sont très appréciées par un certain nombre d’espèces (écureuils). Certaines espèces d’oiseaux se sont même spécialisées dans l’extraction de ces graines et ont pour cela développé des adaptations. C’est le cas des mandibules croisées des oiseaux que l’on appelle becs-croisés.

Loxia curvirostra
Bec-croisé des sapins





Tous les pins@@@@ :
http://jeanlouis.helardot.fr/page_pins/pin_accueil.html

Tous les sapins :
http://jeanlouis.helardot.fr/page_sapins/sapin_accueil.html

Tous les épicéas :
http://jeanlouis.helardot.fr/page_epiceas/picea_accueil.html

Gymnospermes :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gymnosperme

http://www.creaweb.fr/bv/gymno1.html

http://plantes.sauvages.free.fr/pages_lecons/

http://index-biologie.site.voila.fr/botanique.html

http://sylva.for.ulaval.ca/foret/gymnospermes/

http://flore06.site.voila.fr/pages/arbres/conifere.htm


L'If, du poison au médicament anticancéreux :
http://www.museum-marseille.org/marseille_fiche_if.htm
Pinacées :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pinaceae

Taxacées :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Taxaceae

Cupressacées :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cupressaceae

Araucariacées :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Araucariaceae

Ginkgo biloba :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ginkgo

Cycas :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cycas

Gnétophytes :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gnetophyta





[ Corrélats : Enrésinement / Sylviculture / Phanérogames / Dormance / Graines / Évolution / Pollinisation / ...]


Retour