Entrez un mot-clé
Ichneumonidés

Metopius dentatus
Les ichneumonidés sont des hyménoptères dont les antennes très longues (plus de 13 articles) permettent qu'on les reconnaisse facilement dans la nature.

Ces insectes possèdent un long ovipositeur, parfois toujours visible, parfois rétracté dans l'abdomen avec lequel ils déposent un œuf sur les insectes ou les arachnides qu'ils parasitent.

Certaines espèces parasitent des larves de coléoptères xylophages qu'elles atteignent en forant le bois sous lequel elles sont réfugiées.
Rhyssa persuasoria
Rhyssa persuasoria (la rhyssie persuasive) est un des plus gros ichneumons de l'entomofaune française. Il est connu comme ectoparasite des sirex géants (Urocerus gigas).

L'individu photographié ici (août 2008) en forêt de Floranges était en train de pondre en compagnie d'un autre individu sous un chablis de Vancouver fraîchement tombé.

Je ne connaissais pas cette espèce en forêt de Floranges… pas davantage que je n'y ai jamais vu le Sirex géant !
Ichneumon suspiciosus
Cette espèce parasite les larves de noctuelles et celles de divers hépiales. Les adultes que l'on rencontre fréquemment en train de butiner sur les fleurs d'ombellifères, hivernent à l'état d'adulte dans diverses anfractuosités, grottes et habitations.
Amblyteles armatorius
Amblyteles armatorius est un parasite des chenilles de diverses noctuelles. Les adultes de cette espèce qui hivernent dans des grottes et des anfractuosités, fréquentent volontiers les ombellifères ou, comme sur cette photo, les jeunes cônes des pins mugho.
Ophion luteus (?)
Beaucoup de petites espèces d'ichneumons sont extrêmement difficiles à déterminer, surtout à partir d'une photographie.

Ainsi l'individu photographié ci-contre sur un piège lumineux m'avait fait penser initialement à Netelia testaceus (tarière courte, derniers segments de l'abdomen noirs). Il s'agit probablement plus d'un ophionide (Ophion luteus ?). L'examen de l'aréole de l'aile, non triangulaire, mais ouvert, exclut Netelia.
Gasteruption jaculator
Les gasteruptions ne sont pas des ichneumons au sens strict. Ces insectes appartiennent à une famille proche d'insectes spécialisés dans le parasitage des larves des abeilles solitaires.

Le gasteruption à javelot doit son nom au fait qu'il adopte une posture particulière avec l'abdomen relevé (gaster : abdomen / uption : relevé) et que la femelle porte une très longue tarière (jaculator).
Gasteruption hastator
Gasteruption hastator est un insecte environ deux fois plus petit que Gasteruption jaculator.

Ces deux espèces ont fréquenté une verge d'or (Solidago) au jardin.









Ichneumonidés : http://aramel.free.fr/INSECTES14ter-3'.shtml




[ Corrélats : Hyménoptères / ...]

Retour