Entrez un mot-clé
Les insectes en vannetais
Les insectes en vannetais



Tous ces noms vannetais d'insectes surtout et de quelques autres arthropodes ont été recueillis par Armelle Boulay et Marc Le Brustiec qui enseignent ou ont enseigné le breton dans différentes écoles publiques de l'Ouest du département du Morbihan.

Toute personne qui voudrait communiquer sur ce sujet et complèter les listes d'oiseaux ou celles des autres animaux et arbres, peut écrire à : floppie007[@rob@se]ecosociosystemes.fr.

Nom breton
(mutation) -pluriel
Prononciation
(Vannetais)
Nom français
Gweren -enn (ur w)
Djuériñ nèn
Abeille
Kevnid -en (ur g)
Kanwidèn
Araignée
Pourboutenn (ur b) -ed
Poulpetèn
Bourdon
Tad-ac'hwe
Ta dar oé
Faux-bourdon
C'hwil-kaoc'h -ed
Uil kórrr
Bousier
C'hwil-doue
Uilé doué
Coccinelle
Mammenn-dour (ur v)
Mamèn deur
Dytique
Merien -enn (ur v)
Méyãnèn
Fourmi
Penn-garmenn -ed
Pèn garn
Frelon
Kemener-dour
Tchemenér deur
Gerris
Krikri (ur g)
Krikri
Grillon
Gwesped -enn (ur w)
Djuispedèn
Guêpe
C'hwil-derv -ed
Uil derw
Hanneton
Flaterez -ed
Flateres
Libellule
C'hwil korneg, C'hwil Sant Yann
Uil kornék, uil Sañ Yan
Lucane
Preñv-goloù -ed
Priñ goleuw
Ver luisant
Dereder -ed
Dedenérrr, denedenérrr
Mille-pattes
Kelien -enn (ur g)
K(r)éyãnèn
Mouche
Kelien -enn -loued (ur g)
K(r)éyãnèn leut
Mouche charbonneuse (1)
Garlostenn -ed
Galóchtèn
Perce-oreille
Laou-enn
Leuwèn
Pou
C'hwenn -enn
Wénèn
Puce
C'hwibed -enn
Uibedèn
Puceron
Sailhour
Sèyour lan
Sauterelle
Tabonenn (an d) -ed
An dabãndèn
Taon
Boster -ed
Bãnbochtér, bochtér
Tique


(1) La mouche charbonneuse (Stomoxys calcitrans) ou stomoxe était ainsi nommée parce qu'on pensait que cette mouche était le vecteur du charbon, maladie infectieuse très redoutée par les paysans bretons ou non, d'ailleurs.

Cette mouche, plus connue maintenant sous le nom de mouche des étables, est une des rares mouches ressemblant à la mouche domestique et qui soit piqueuse. Elle peut même être franchement désagréable autant pour les humains que pour les animaux. Cette petite mouche fréquente les étables, les bergeries ou les écuries, surtout pour passer l'hiver, puisqu'elle s'y trouve au chaud.


Retour