Entrez un mot-clé
Étangs de Kervran
et de Kerzine




Les étangs de kervran et Kerzine sont totalement sur le terrain militaire du champ de tir de Gâvres. Les accès sont donc limités.

Ce sont des lagunes alcalines sises en arrière des dunes grises et adossées à une petite falaise granitique.

Ces étangs sont entourés d'une importante ceinture de végétation fréquentée par des espèces paludicoles. Les terrains agricoles qui les entourent sont consacrés surtout à la culture de carottes ou de navets de sable.





Panurus biarmicus : Panure à moustaches
Les ceintures de végétation de Kervran et Kerzine étaient très connues pour abriter en toutes saisons une population importante de panures à moustaches. Mais c'était dans les années 1980. Depuis cette population a beaucoup régressé. C'est d'ailleurs aussi le cas de toutes les autres espèces paludicoles : phragmite des joncs (-), rousserolle effarvatte (---), locustelle luscinoïde (+), gorgebleue (+).On pourra cependant toujours observer le busard des roseaux et divers oiseaux de passage, canards ou foulques.


Sur les terrains agricoles et les dunes qui entourent ces étangs, on pouvait observer, il y a encore cinq ans, l'œdicnème criard qui nichait là régulièrement. On a même pu compter jusqu'à six couples. Ces oiseaux ont totalement disparu.

Kervran et Kerzine ont été parmi les premières étapes pour les escapades des ibis échappés de Branféré. Parfois, ils étaient accompagnés par des oiseaux peu habituels en Bretagne, comme la grue couronnée dont un individu fut tué par un chasseur vers 1992.

Parmi les oiseaux très régulièrement observés au passage, surtout en fin d'été - automne, on peut citer le faucon hobereau, le faucon pélerin et même le faucon émerillon, mais plus tardivement.