Entrez un mot-clé
Landes de Menez an duc




Les landes de Menez an duc font partie d'un ensemble de landes et de pré-bois qui couvrent les sommets grèseux du nord-ouest du département. Les formations végétales sont assez souffreteuses sur des sols superficiels et très acides. Les tourbières d'altitude sont fréquentes. En outre, ces landes à caractère atlantique très prononcé sont assez régulièrement la proie des flammes. Les agrosystèmes sous les sommets sont souvent très humides, voire asphyxiques du fait des résurgences des nappes phréatiques.

La droséra, la grassette, de nombreux carex remarquables et la rare violette des marais se rencontrent sur ces zones humides.


Caprimulgus europaeus : Engoulevent d'Europe
Toutes les landes sommitales de cette région abritent, certes, un nombre relativement faible d'espèces d'oiseaux, mais les espèces que l'on rencontre sont très spécifiques de ces milieux.

C'est le cas de la locustelle tachetée, parfois très abondante et, certaines années, tout à fait absente ; du courlis cendré, toujours rare ou des busards cendrés et Saint martin pour lesquels il semble que l'on ne dispose pas de données fiables quant à leur nidification.



La fauvette pitchou est peu abondante. Il se peut qu'elle ait eue à souffrir des incendies récents qui ont dévasté une partie du site. Le pouillot fitis, par contre, trouve, dans les boulaies bordurières, des milieux qui semblent bien lui convenir si l'on en juge par son abondance. L'engoulevent d'Europe, le bruant jaune, le faucon crécerelle, le pipit des arbres, le traquet pâtre, la linotte mélodieuse sont aussi des espèces qui nichent sur le site.

Ces landes voient aussi passer, plus ou moins régulièrement, quelques rapaces erratiques comme l'aigle botté ou le circaète Jean-le-Blanc.

Attention : La présence d'une carrière sur le site doit inspirer beaucoup de prudence au cours des promenades.

____________________


Dans le prolongement de ces landes, et tant pis si l'on passe un peu dans les Cotes d'Armor, on pourra prospecter du côté des landes humides de Cudel, des bois de Toullaëron, du Ty coz, des bois de Conveau (Montagnes noires) juste au nord de Gourin. Sinon, on pourra profiter d'une promenade dans le parc du château de Tronjoly à Gourin et profiter, à la bonne saison, des nourrissages dans les nombreux nichoirs qui y sont installés.