Entrez un mot-clé
Espèces mésohygrophiles
Espèces mésohygrophiles


Eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum)
Les espèces mésohygrophiles sont des espèces qui ont besoin de grandes quantités d'eau pendant une bonne partie de leur développement.





Ces espèces supportent pourtant des périodes plus ou moins longues de désengorgement en eau des sols.

Ces espèces connaissent leur optimum de développement dans les forêts ripicoles ou dans les stations les plus fraîches des autres forêts où elles sont de bonnes indicatrices de la battance des nappes superficielles et des sols à pseudogley.

Parmi les espèces indicatrices, le peuplier tremble, le houblon, le carex pendant, l'eupatoire, la molinie ou le chiendent des chiens sont les plus représentatives.

Houblon (Humulus lupulus)
Carex à épis pendants ( Carex pendula)


Espèces des milieux temporairement engorgés : espèces mésohygrophiles.

Aulne glutineux Alnus glutinosus
Balsamine des bois Impatiens nolli-tangere
Cerisier à grappes Prunus padus
Eupatoire Eupatorium cannabinum
Houblon Humulus lupulus
Laîche espacée Carex remota
Laîche pendante Carex pendula
Patience sang-de-dragon Rumex sanguineus
Pétasite hybride Petasites hybridus
Reine-des-prés Filipendula ulmaria
Renoncule rampante Renunculus repens
Saule blanc Salix alba
Saule pourpre Salix purpurea
Stellaire des bois Stellaria nemorum





Diagramme écologique :
http://www.universforestier.com/print.php3?print=diagramme-ecologique&imprimer=1

Les espèces indicatrices :
http://foretvirtuelle.com

Peuplier, biodiversité et paysage :
http://www.foretpriveefrancaise.com/?IDINFO=66318

Végétations mésohygrophiles pionnières riches en annuelles des sols argileux et tourbeux :
http://www.baiedesomme.org/natura2000/documents/habitats/ED20.htm





[ Corrélats : Gradient trophique / ...]

Retour