Entrez un mot-clé
La pointe de Penvins



La pointe de Penvins est un site très intéressant pour observer les oiseaux marins de passage au large : des fous, des puffins, divers alcidés, des labbes, divers laridés, des plongeons, etc.


Calidris alba : Bécasseau sanderling
C'est aussi un endroit où, pendant les périodes de migrations, surtout post-nuptiales, de très nombreuses espèces se laissent observer dans de très bonnes conditions : barge rousse, courlis corlieu, chevalier aboyeur ou arlequin, bécasseau maubèche, bécasseau violet, huîtriers-pies, tournepierre à collier, divers canards marins comme les macreuses noires ou brunes, des harles huppés, mais aussi le harle bièvre et le harle piette, la harelde de Miquelon, des troupes parfois conséquentes de milouinans, etc.


Le grand gravelot, le bécasseau sanderling, le tournepierre à collier sont des oiseaux probablement présents toute l'année dans les laisses de laminaires et autres fucales abondamment rejetées à la côte.

Depuis quelques années, les bernaches cravants fréquentent le site. Penvins est aussi un lieu où d'immenses nurseries de tadornes s'observent à partir du milieu de l'été.

Penvins est aussi un endroit où à maintes reprises des oiseaux peu habituels ont été vus. C'est le cas, par exemple, pour le bécassin à long bec* (limnodrome) ou le chevalier stagnatile. Très récemment, c'est une bernache à cou roux qui se faisait admirer. Il est probable toutefois que cet oiseau s'était échappé d'un parc ou d'un élevage, peut-être de Branféré, s'ils ont cette espèce ?

[* Observation personnelle en janvier 1971 / Retour de l'île Dumet]

Juste à côté de Penvins, on pourra prospecter les zones humides de Banaster où plusieurs héronnières fonctionnent bien à la bonne saison. Dans des prunelaies et autour des jardins de cette petite bourgade, on pourra peut-être encore observer le moineau friquet puisqu'il semble exister encore dans cette zone (2 ou 3 couples en 2005) alors qu'il a probablement totalement disparu dans le reste du département où il était encore assez abondant entre 1970 et 1980.