Entrez un mot-clé
Périodique
Périodique


Courlis cendré (Numenius arquata).
Un phénomène est dit périodique aussitôt qu'il se répète de façon régulière au terme d'une durée connue et toujours égale.


C'est le cas de tous les phénomènes biologiques ou physiologiques qui relèvent de la chronobiologie, c'est-à-dire de l'étude des rythmes vitaux. Cela va de la fréquence cardiaque au rythme des menstruations, des périodes de rut ou bien encore des fluctuations des populations, comme quand elles conduisent à des pullulations comme chez les lemmings.

Un exemple de fluctuation périodique en écologie pourrait être celui qui détermine la succession des oiseaux sur les vasières en fonction des marées. Selon que l'amplitude des marées est importante (marées de vive eau) ou moindre (marées de morte eau) et en fonction du laps de temps qui s'est écoulé depuis la fin de la marée haute, les vases ont une texture de surface qui varie* : vases lisses, vases ridées, etc. On pourra noter que la succession des différentes espèces de limicoles et l'occupation de l'espace par ces espèces semblent être en relation avec la texture de ces vases. Cela pourrait peut-être fournir une explication pour comprendre les motivations d'occupation des vasières par les courlis cendrés.

Évidemment, cette succession n'est pas régulière de façon totalement absolue, mais sur des laps de temps plus ou moins longs, à certaines périodes ou saisons et se reproduisant de façon prévisible d'années en années.

C'est une des raisons qui motivent les ornithologistes à fréquenter certains milieux, à certaines saisons, certains jours, à certaines heures, en relation, par exemple, avec les coefficients de marée parce qu'ils sont plutôt assurés d'observer les espèces qu'ils recherchent.

[* La texture de surface des vases est un bon indicateur de leur granulométrie du moment. Ainsi les vases lisses semblent-elles peu fréquentées par les oiseaux pour la raison qu'ils auraient des difficultés pour y enfoncer le bec. Les vases ridées seraient plus faciles à prospecter en profondeur. Leur aspect et leur granulométrie ne suffit certainement pas pour expliquer leur fréquentation. Leur imbibition est un facteur important. Ainsi des vases longuement ressuyées sont-elles plus compactes, qu'elles soient lisses ou ridées, que les vases fraîchement découvertes.]




Médecine, médecine du travail / Physiologie et rythmes biologiques :
http://membres.lycos.fr/jmcmed/rythmes/

La mesure du temps :
http://llmb93.ac-creteil.fr/public/dossiers/Einstein/physique/p1annex2.html

Histoire de la mesure du temps :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_mesure_du_temps

Fonction périodique :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fonction_p%C3%A9riodique

Le labyrinthe de la vie :
http://www.esa-paris.fr/surfer/llv/lv_0.htm

Phénologie :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ph%C3%A9nologie
http://www.cra.wallonie.be/meteo/phenologie.htm
http://phenoflore.info/index.html

____________________

Le cerveau de l’homme engendre du chaos...:
http://www.archipress.org/ts/babloyantz.htm

Quelques éléments sur la théorie du chaos
http://www.apsq.org/sautquantique/telechargement/chaos.pdf
http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_chaos





[ Corrélats : Saisonnier / Chronobiologie / ...]

Retour