Entrez un mot-clé
Polistes
Polistes

Poliste gaulois (Polistes dominulus)
Les guêpes du genre Polistes apparaissent plus élancées que les guêpes du genre Vespula. En particulier, leur abdomen est nettement plus fuselé aussi bien vers l'avant que vers l'arrière.Les mâles de certaines espèces ont les antennes enroulées comme chez les guêpes maçonnes du genre Odynerus.


Sur la photographie ci-contre, on peut voir quelques ouvrières et une reine (la deuxième à partir de la gauche) de Polistes dominulus affairées à construire les rayons de leur futur nid.

La reine (à gauche) vient de déposer deux œufs
Chez cette espèce, la ou les reines sont difficiles à distinguer des ouvrières. Cela tient au fait qu'une femelle fécondée va prendre de l'ascendant sur ces consœurs, également fécondées, qui deviendront, de facto, des ouvrières de fonction.

Le plus souvent, cette espèce cache son nid dans une anfractuosité, sous une tuile, voire dans les habitations.


Polistes bischoffi
Polistes bischoffi illustre très bien l'idée qu'on peut se faire des conséquences du réchauffement de la Terre. En effet (de serre), cette espèce jadis confinée aux régions méditerranéennes et aux Balkans, est aujourd'hui en passe de devenir plus commune que Polistes dominulus en Europe moyenne et Atlantique.


Cette espèce qui construit son nid en plein air attaque parfois l'observateur trop présent ou curieux. On dit que la piqûre très douloureuse ne dure heureusement qu'un temps assez court. Pour ma part, bien qu'ayant souvent mis mon nez très près des nids de guêpes, de frelons ou de polistes, je n'ai jamais été piqué.




[ Corrélats : Hyménoptères / ...]

Retour