Entrez un mot-clé
Pollinisation
Pollinisation




Une mouche syrphide (Eristalis sp.)
sur une grande astrance (Astrantia major)
La pollinisation désigne un mode de fécondation chez les plantes par le pollen.


Les plantes monoïques, c'est-à-dire celles qui possèdent sur le même pied des fleurs mâles et femelles peuvent parfois s'autoféconder. On parle alors d'autogamie.

Le plus souvent, les plantes monoïques et bien évidemment les plantes dioïques, c'est-à-dire celles qui portent les fleurs mâles et les fleurs femelles sur des pieds différents, pratiquent une fécondation croisée. Les organes femelles sont fécondés par des grains de pollen venant d'une autre fleur. On parle d'hétérogamie.

Les grains de pollen peuvent être transportés de manière variée.

On parle d'anémogamie quand le vent transporte les grains de pollen. La plupart des gymnospermes et la très grande majorité des angiospermes chez lesquelles les fleurs précèdent les feuilles sont anémogames.



On parle d'entomogamie lorsque la pollinisation est assurée par des insectes.
Fleurs mâles en chatons du coudrier (Corylus avellana)


Le plus souvent, l'entomogamie est peu spécifique au sens où bien des fleurs se laissent aussi bien féconder par des abeilles, des bourdons, des syrphes ou des coléoptères.

Parfois, à la suite de mécanismes coévolutifs souvent complexes, une fleur ne peut plus être fécondée que par une seule espèce d'insectes. C'est le cas de diverses orchidées dont la vanille. Mais c'est probablement avec les figuiers (Ficus) en relation avec des hyménoptères térébrants (Blastophaga) qui les fécondent que les phénomènes de coévolution ont atteint des degrés remarquables de complexité.

On parle de zoogamie lorsque la fécondation est réalisée par un animal autre qu'un insecte (oiseau, chauve-souris, araignées, etc.).

Fleur d'Élodée dense (Egeria densa)
On parle d'hydrogamie lorsque les grains de pollen sont transportés par les courants d'eau. Un certain nombre de plantes aquatiques sont hydrogames.

Egeria densa est une plante envahissante qui est apparue, çà et là, sur le Blavet vers 2005. En 2007, tous les biefs où l'eau est fortement ralentie, particulièrement au niveau des écluses (effet barrage), cette plante a largement et rapidement colonisé le milieu... peut-être au bénéfice de l'hydrocharis des grenouille qui a, semble-t-il profité de l'aubaine ! En septembre 2008, on pouvait remarquer que cette plante, réputée pour ne fleurir que très rarement, était partout en fleur depuis Pont-Augan jusqu'à Minazen (au moins)...





Les Bourdons pollinisateurs menacés :
http://www.inra.fr/dpenv/pouvrc19.htm

Impact des pesticides sur les abeilles et les autres pollinisateurs :
http://www.inra.fr/dpenv/taseic29.htm

LA POLLINISATION :
http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/Pollinisation/index.htm

La biodiversité des pollinisateurs est indispensable :
http://www.futura-sciences.com/sinformer/n/news5425.php

Pollinisation : http://les.arbres.fr/familles.phpL'activité pollinisatrice des insectes dans le monde estimée à 153 milliards d'euros par an
http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1768.php






[ Corrélats : Fécondation / Anémogamie / Entomogamie / Hydrogamie / ...]

Retour