Entrez un mot-clé
Étang de Saint-Jean



L'étang de Saint-Jean est un étang partout peu profond. On le constatera facilement en regardant les cygnes tuberculés qui s'y nourrissent, parfois en grand nombre.

Cet étang est surtout intéressant comme étape pour les oiseaux migrateurs ou erratiques : canard siffleur, canard souchet, grande aigrette, mouette mélanocéphale, grèbe huppé, cygnes tuberculés, etc.

L'étang de Saint-Jean est entouré de propriétés privées qui ne ménagent guère d'endroits faciles pour faire des observations.


Pandion haliaetus : le balbuzard pêcheur
Un des intérêts de l'étang de Saint-Jean, ce sont les rapaces qui y vivent, y passent ou y nichent. Le busard des roseaux, le faucon crécerelle et la buse variable sont des espèces nicheuses. Le balbuzard pêcheur y est fréquemment observé, parfois des semaines durant. Le milan noir fait régulièrement des apparitions. Le faucon pélerin et le faucon émerillon s'observent aux alentours, parfois tout l'hiver durant, jamais bien loin des bandes de grives litornes et de grives mauvis qui se nourrissent sur les prés riverains.


Depuis deux ou trois années maintenant, on a pu constater que les hérons gardebœufs revenaient de plus en plus nombreux, dans une large zone d'influence de cet étang, chaque fin d'hiver jusqu'au printemps bien établi. Pour la première fois en 2005, certains oiseaux avaient revêtu leur plumage nuptial. Le héron gardebœuf a niché pour la première fois dans le sud-est de notre département en 2005.

En janvier et février 2007, nous pouvions observer plus d'une cinquantaine de ces oiseaux, parfois tous ensemble, le plus souvent dispersés autour des troupeaux dans plusieurs prés.
Bubulcus ibis : Héron gardebœufs