Entrez un mot-clé
Sauriens ou lézards
Sauriens ou lézards


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) : Un iguane rose découvert aux Galápagos intrigue les biologistes / Sites Internet et articles / Corrélats /


Lézard des murailles (Lacerta muralis)
D’un strict point de vue scientifique, il n’y a rien qui distingue les lézards des serpents, même pas l’absence de pattes.

En effet, il existe des sauriens apodes (orvet, amphisbène) et, ce qu'on ne sait généralement pas, les serpents ont des pattes, mais seulement à l’intérieur du corps.

D’une manière générale, les lézards sont principalement insectivores ou mangeurs de petits invertébrés ; la plupart consomment aussi à l’occasion des fruits, aussi bien tombés à terre que sur le végétal (raisin).



En France, on peut observer l’orvet (Anguis fragilis), un gecko : le tarente (Tarentola mauritanica) et les lézards des murailles (Lacerta muralis), ocellé (L. lepida), agile (L. agilis), vert (L. viridis) et vivipare (L. vivipara)

Lézard des murailles (Lacerta muralis)
Le lézard des murailles est plutôt un habitant des jardins que des gravières de la haute vallée de la Loire comme l'individu photographié ci-contre… lequel, par ailleurs, présentait une coloration assez inhabituelle pour l'espèce.

J'avoue que j'ai eu quelques hésitations sur sa détermination si ce n'avait pas été la tête allongée et assez pointue et la queue relativement longue qui excluaient le lézard agile dont ce n'est absolument pas l'habitat ou le lézard vivipare dont on dit qu'il fréquenterait aussi des lieux humides autres que les tourbières ?
Lézard vivipare (Lacerta vivipara)
Je n'ai jamais rencontré le lézard vivipare ailleurs qu'à proximité des tourbières. Les premiers que j'ai vu quand j'étais enfant, c'était parmi les ossigrages, sur la corniche de Pail dans la Mayenne.

Je l'ai trouvé, transis de froid, à Pajala, pratiquement dans l'eau, à la frontière entre la Suède et la Finlande et beaucoup plus près, dans le Morbihan, près de Sérent, à la tourbière de Kerfontaine.

L'individu photographié ci-contre l'a été sur la tourbière de Prénovel (Jura).
Lézard vert (Lacerta viridis)
Le lézard vert, à la condition d'être un peu prudent, se laisse volontiers photographier, voire capturer si l'on est vif et si l'on a pas peur de se faire pincer… La morsure, même celle des plus gros lézards verts, est sans danger et à peine plus douloureuse qu'une pinçure. La seule difficulté est de lui faire lâcher prise… ce qu'il fait plus ou moins rapidement quand on lui chatouille le ventre ou la gorge. On notera qu'il faut agir de la même façon avec le lézard ocellé, beaucoup plus gros, dont la morsure est aussi nettement plus ferme et l'animal encore moins prompt à lâcher prise.
Orvet (Anguis fragilis)
L'orvet, contrairement aux autres lézards, est un animal crépusculaire et nocturne. Il arrive cependant qu'on le rencontre en plein jour, comme l'individu photographié ci-contre, qui profitait d'une journée fraîche pour vagabonder sur la mousse et la litière en forêt de Floranges (10 août 2008).

Il s'agissait d'un individu d'une quinzaine de centimètres de longueur, probablement âgé d'une année à peine, puisque généralement les femelles d'orvet, ovovivipares, mettent leurs dix ou douze petits au monde fin août - septembre.





Quelques histoires d'orvet et de lézards sur écrits des bêtes : http://www.ecritsdesbetes.fr/orvet.html

Impact du réchauffement climatique sur le fonctionnement des populations de lézards vivipares :
http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosclim/biblio/pigb18/11_lezard.htm

Sauriens et reptiles :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saurien
http://fr.wikipedia.org/wiki/Reptiles


Dinosaures :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dinosaure

Batraciens et reptiles / Herpétologie :
http://www.batraciens-reptiles.com/

Les reptiles
http://environnement.ecoles.fr/reptiles.htm






[Corrélats : Reptiles / ...]

Retour