Entrez un mot-clé
Soricidés
Soricidés


Musaraigne aquatique (Neomys fodiens)
Les musaraignes sont des petits mammifères à habitus de souris avec lesquelles elles sont souvent confondues, mais leur museau pointu, en forme de trompe, et leur dentition ne peuvent laisser aucun doute sur leur régime insectivore.

Les musaraignes du genre Sorex et Neomys ont la pointe des dents brun rouge, alors que les musaraignes du genre Crocidura et Suncus ont des dents toutes blanches.

Musaraigne pygmée (Sorex minutus)
Les musaraignes sont des animaux que l’on a bien plus de chance d’observer morts que vivants.

Les chats et les renards les capturent volontiers, mais ne les mangent pas.

Par contre, les chouettes les dévorent. C’est d’ailleurs dans leurs pelotes de réjection que l’on peut trouver leurs restes identifiables.


Dans les années 70, j’avais rapporté de telles pelotes, récoltées sur l’île Dumet, au Muséum d’Histoire Naturelle de Nantes. La spécialiste des micromammifères du Muséum, après analyse de ces restes, avait conclu à l’existence d’une sous-espèce de Crocidura suavolens (musaraigne des jardins) sur cette île. Cette île se serait séparée du continent breton, il y a une dizaine de milliers d’années.

Bien que des Crocidures et des Sorex fréquentent le jardin et que j’y passe du temps à faire des observations, j’avoue que je connais mal ces animaux. Les seules belles observations que j’ai pu faire sont consécutives, le plus souvent, à la découverte de nids dans lesquels sont pelotonnés des jeunes. Chez les Crocidures, quand le nid est découvert, la femelle ou le mâle (?), à la condition qu’on s’éloigne assez du nid découvert, revient rechercher ses jeunes, lesquels s’accrochent en mordant le dos de leur parent ou de leur frère ou sœur, et forment ainsi un petit train qui s’éloignera rapidement pour disparaître dans un nouvel abri sous les pierres des allées.

Je connais également, sur les rives du Scorff, une station où j’ai l’occasion (rare) de voir la musaraigne aquatique… et Monsieur Chien de repérer son nid souterrain. À chaque fois, Monsieur Chien semble extrêmement perturbé par les cris ténus que poussent les petites musaraignes, au point de gémir et de sembler bien malheureux… Il présente ce même comportement quand il entend des morceaux de musiques où l’on entend de la basse fretless (particulièrement avec la musique du générique d’un feuilleton américain dont le titre français est New York District ! Aucun rapport, me direz-vous, quoique ?)



Nouveau :

Quelques temps après avoir écrit ces quelques lignes qui précèdent, j'ai eu la chance d'observer, sur ce territoire de la musaraigne aquatique, un putois dont le comportement était pour le moins intéressant. L'animal, dans un état proche de la rage, a passé plusieurs longues minutes à gratter et sauter à pieds joints sur une toute petite surface où, après son départ, je pus entendre les cris ténus des jeunes musaraignes dans leur cavité sous la berge… Monsieur Chien, lui aussi montra rapidement des signes d'agacement au point de gratter et même de mordre et d'arracher des mottes d'herbes !







Musaraigne aquatique (Neomys fodiens)
Cette musaraigne aquatique a été découverte morte au beau milieu de la forêt de la Braconne (Charentes) au petit matin du 26 juillet 2007. L'individu ne semblait pas présenter quelque blessure que ce soit et surtout se trouvait apparemment très loin de toute rivière ou ruisseau.



Soricidés : http://environnement.ecoles.fr/musaraigne.htm

Mes histoires avec des musaraignes, à partir de :
http://www.ecritsdesbetes.fr/crocidure.html




[Corrélats : Mammifères / Insectivores / Pelotes de réjection / ...]

Retour