Entrez un mot-clé
Guêpes fouisseuses / Sphécidés
Guêpes fouisseuses
(Sphécidés)




Les guêpes fouisseuses (Sphécidés) sont des hyménoptères dont le comportement rappelle celui des pompiles.

Cerceris arenaria
Mais quand les pompiles s'attaquent uniquement à des arachnides, les guêpes fouisseuses (ammophiles, sphex et autres bembex) s'attaquent à des proies, souvent volumineuses, appartenant à tous les groupes d'insectes ou d'arthropodes possibles : orthoptères, coléoptères, hémiptères, coléoptères, hyménoptères, lépidoptères, arachnides, etc. et aussi bien les adultes que les larves…



Cerceris arenaria
Nysson sp.(espèce coucou des Argogorytes)
Ectemnius continuus
Ectemnius continuus
L'ammophile des champs (Ammophila campestris)
L'ammophile des sables (Ammophila sabulosa)







Une séquence d'approviosnnement du nid par l'ammophile des sables (Ammophila sabulosa)

Les guêpes du genre Ammophila approvisionnent leurs nids selon des séquences relativement semblables. On peut toutefois noter quelques différences sur le nombre de proies qui sont apportées et la manière de creuser ou de fermer le trou par l'ammophile des sables (Ammophila sabulosa) et d'autres espèces (A. campestris, A. pubescens, etc.).

L'ammophile des sables fournirait plutôt des proies volumineuses à ses larves (chenilles de noctuelles, par exemple) et en nombre moins important : une ou deux seulement. Ammophila pubescens est plutôt spécialisée aux chenilles de géomètres et en apporte jusqu'à une dizaine en plusieurs fois. Ammophila campestris approvisionne ses larves uniquement avec des chenilles de tenthrèdes.

La séquence de creusement du nid et d'approvisionnement des larves commence toujours par le creusement du trou. L'ammophile choisit généralement un endroit où le sable est compacté, le plus souvent au pied d'une petite touffe d'herbe qui lui assure une certaine protection contre le piétinement par les animaux ou les passants. Le trou, vertical, fait jusqu'à cinq centimètres de profondeur et s'ouvre sur une petite chambre.

L'ammophile des sables (Ammophila sabulosa)
L'ammophile des sables (Ammophila sabulosa)
L'ammophile des sables (Ammophila sabulosa)
L'ammophile des sables (Ammophila sabulosa)
L'ammophile des sables (Ammophila sabulosa)
L'ammophile des sables (Ammophila sabulosa)


L'ammophile, quand elle creuse, fait entendre un vrombissement aigu caractéristique qui permet facilement à un observateur de la repérer. L'ammophile des sables jette directement le sable à côté du trou. D'autres espèces s'envolent avec et le dispersent autour du nid.

Lorsque le trou est terminé, la guêpe cherche un caillou ou un morceau de bois qui va s'adapter au diamètre du trou à fermer. L'ammophile des sables se contente d'un caillou légèrement trop grand. Ammophila pubescens recherche un caillou qui soit au diamètre exact de l'orifice, ce qui peut lui demander un certain temps. Cela écrit, l'ammophile des sables, quand elle sort de son trou et avant de le refermer, a tendance à manifester beaucoup d'intérêt pour d'autres cailloux de fermeture potentiels et peut même les essayer. Le plus souvent, elle revient néanmoins à son choix premier.

Une heure ou deux après avoir creusé son trou, l'ammophile des sables revient, à pied, avec une grosse chenille paralysée. La chenille est transportée tête en avant et sur le dos jusqu'aux abords du nid. Celui-ci est rapidement ouvert, la chenille est alors tirée vers l'intérieur. Au bout de quelques minutes au cours desquelles la guêpe pond un œuf ou bien s'occupe de sa larve, l'ammophile des sables ressort de son nid, le rebouche très soigneusement et s'en va. Il est vraisemblable, à l'instar des autres guêpes du genre, que l'ammophile des sables procure des soins à ses larves en revenant sur son nid à plusieurs reprises.






Sphécoïdés :
http://aramel.free.fr/INSECTES14ter-21.shtml

Atlas hymenoptera
http://zoologie.umh.ac.be/hymenoptera/




[ Corrélats : Hyménoptères / ...]

Retour