Entrez un mot-clé
Syrphes
Syrphes


Une éristale se prend la tête en vol
Parmi les diptères, les syrphes occupent une place particulière à divers titres.

À l'âge adulte, la plupart des espèces butinent sur les fleurs et participent de fait à leur pollinisation.

À l'état larvaire, leurs préférences alimentaires ou les milieux de vie qu'elles affectionnent en font des auxiliaires précieux de la lutte biologique autant que des indicateurs écologiques recherchés, particulièrement les espèces dont les larves vivent dans la matière organique en décomposition qui s'accumule dans les cavités des arbres en forêt (par exemple : Milesia crabroniformis, Heliophilus pendulus, etc.).

Le syrphe des corolles (Eupeodes corollae)
Les syrphes sont de remarquables voiliers capables d'un vol très léger pouvant être malgré tout très rapide ou au contraire complètement sur place.

C'est en contrôlant le pas de l'hélice que forme chaque aile que les syrphes arrivent à ces différents types de vols.

On voit bien sur cette photographie d'un syrphe des corolles se déplaçant sur une berle (Berla erecta) comment les ailes prennent cette forme d'hélice qui leur confère cette qualité de vol.
Larve queue-de-rat d'Eristalis tenax
Beaucoup de larves de syrphes sont coprophages et détritiphages. Les larves des Eristalis sont les larves queue-de-rat que l'on trouve dans les récipients remplis d'eau très chargée en matières organiques.

D'autres espèces ont des larves aphidiphages, c'est-à-dire qu'elles s'attaquent aux pucerons.


Melanostoma mellinum
La minuscule espèce (7 à 8 mm) photographiée ci-contre sur un plantain donne naissance à des larves qui sont de redoutables chasseresses de pucerons.

On distingue aisément les mâles et les femelles chez les syrphes à partir des yeux qui sont accolés chez les mâles et séparés chez les femelles.


Ci-après quelques-unes des syrphes photographiées dans mon jardin (Hennebont / Morbihan) ou ailleurs (Jura, Pyrénées, etc.)

Rhingia campestris
Chysotoxum festivum
Sericomyia silentis
Syrrita pipiens
Sphaerophoria scripta
Heliophilus pendulus
Volucella inanis
Volucella zonaria
Volucella bombylans (forme foncée)
Eristalis arbustorum
Eristale sépulcrale (Eristalinus sepulchralis)
(Cheilosia sp.)
Syrphe ceinturé (Episyrphus balteatus)
Pariade nuptiale d'Eristalis interrupta
Volucella pellucens
Milesia crabroniformis
Chrysotoxum cautum
Xylota segnis
Myathropa florea
Meredon equestris
Scaeava pyrastri
Eupeodes luniger
Scaeava selenitica
Didea fasciata
Chrysogaster solsticialis
Syrphus ribesii
Volucella bombylans (forme claire)
Sericomyia lappona (Jura 2008)
Leucozona glaucia (Jura 2008)
Cheilosia illustrata (Jura 2008)
Volucella zonaria (Pyrénées Orientales 2010)
Chrysotoxum festivum (Pyrénées Orientales 2010)
Volucella zonaria (2011-Tourbières du Listoir 56)
Chrysotoxum bicinctum
Scaeva pyrasti
Certaines espèces montrent des dispositions remarquables au vol. Ainsi, les syrphes du poirier, Scaeva pyrasti, sont capables, en vol stationnaire, de se saisir, avec les pattes, des anthères des phacélies et d’en aspirer le pollen.
Cheilosia variabilis
Jura 28 juillet 2008
Cheilosia variabilis
Jura 28 juillet 2008
Syrphus torvus
Éristale gluante à tarses jaunes (Eristalis pertinax)
Syrphe des narcisses (forme claire) (Merodon equestris)
Syrphe des narcisses (forme claire) (Merodon equestris)
Brachypalpus laphriformis





Les excellents sites :
INSECTA DIPTERA SYRPHIDAE de France
http://perso.wanadoo.fr/cyrille.dussaix et

Les syrphes de France :
http://syrfid.ensat.fr/_France.htm

Syrphes
http://aramel.free.fr/INSECTES45.shtml

Syrphes / Photos /
http://www.macdisk.com/galerie/gal1.fr.php?tit=Syrphes&fic=syrphes.txt

Syrphes :
http://site.voila.fr/fauneflore06/pages/insecte/diptere_sirphe.htm#Episyrphus






[ Corrélats : Diptères / ...]

Retour