Entrez un mot-clé
Zones humides
Zones humides


Sommaire de la page (Articles, Dossiers, Études...) :

Inventaire permanent des zones humides du Finistère
☞ Voir aussi : clic /
Milieux aquatiques : guides et études /
ÉCOLOGIE FONDAMENTALE : EAU ET MILIEUX HUMIDES /
Plan National d’Action en faveur des Zones Humides : Des intentions mais un manque d’ambition /
Préservation des zones humides : une application des textes encore laborieuse sur le terrain /
Zones humides : leur préservation se justifie économiquement /
Les zones humides d'intérêt environnemental particulier et les zones humides stratégiques pour la gestion de l'eau /
Les milieux humides et aquatiques en Ille-et-Vilaine /
Guide d'orientation méthodologique pour l'inventaire des zones humides sur le Bassin de la Vilaine /
Un guide pour des travaux respectueux des zones humides /
Le Pantanal, plus grande zone humide du monde, est menacé /
La Méditerranée perd ses zones humides /
Bassin méditerranéen : perte de moitié de la superficie des zones humides par rapport à 1900 /
Zones humides : des stations d’épuration naturelles contre les nitrates /
Les zones humides ont été réduites de moitié en un siècle /
Zones humides : le cri d'alerte des spécialistes /
Résultats de l’enquête nationale à dire d’experts sur les zones humides /
L’évolution des zones humides entre 2000 et 2010 /
Ayrault se mouille /
Aveuglement : De la difficulté à évaluer la valeur économique des zones humides /
NDDL: extension de l’influence des zones humides et de l’agriculture /
L'essentiel sur... les zones humides (marais, tourbières, vasières, forêts alluviales,…) /
Zones humides : un nouveau plan de protection plus efficace est nécessaire /
Guide des végétations des zones humides de Picardie /
Guide des végétations des zones humides de la région Nord – Pas de Calais /
Les zones humides disparaissent silencieusement /
Zones humides : un troisième plan d'action pour tenter de les protéger /


Sites Internet et articles / Corrélats /


Tourbière de Kerfontaine / Sérent / Morbihan
On désigne sous le nom de zone humide tout milieu où l’eau est le facteur le plus évident, sinon le plus important, déterminant le paysage végétal, la flore et la faune.


Le plus souvent, les zones humides apparaissent là où la nappe phréatique affleure près de la surface ou encore, là où des eaux peu profondes recouvrent les terres.

Les zones humides sont définies, au sens de la loi sur l’eau (1992) comme « des terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau douce, salée ou saumâtre, de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l'année ».

Au sens de la convention de RAMSAR* (http://ramsar.org/indexfr.htm) qui a opté pour une définition plus large : « les zones humides sont des étendues de marais, de fagnes, de tourbières ou d’eaux naturelles ou artificielles, permanentes ou temporaires, où l’eau est stagnante ou courante, douce, saumâtre ou salée, y compris des étendues d’eau marine dont la profondeur à marée basse n’excède pas six mètres ». « Sont considérées comme appartenant à cette définition : les lacs, les étangs, les fleuves et les rivières, les ruisseaux, les gravières, les mares, les marais, les marécages, les prairies et les terres inondables, les vallées alluviales, les tourbières, les forêts humides, les estuaires et les deltas, les vasières, les golfes et les baies, les mangroves, les marais salants, les prés salés et les récifs coralliens.

[*nom de la ville d’Iran où cette convention fut signée en 1971]




Longtemps considérées comme improductives et insalubres, les zones humides ont été (sont encore) ennemies de l’homme. Toutes sortes de travaux de « mise en valeur », c’est-à-dire d’assèchement y étaient conduits… sans grands résultats, le plus souvent, que la destruction d’un site remarquable (on ne le découvrit que bien plus tard et trop tard...) et sans les bénéfices agricoles escomptés (l’exemple de l’aménagement des marais Vernier dans une boucle de la Seine est tout à fait significatif)**.

** Parmi les processus de destruction ou de dégradation des zones humides, on peut citer : l'intensification agricole par drainage, poldérisation, remblaiement et mise en culture, le développement aquacole en eau marine et saumâtre, la canalisation ou la mise à grand gabarit de cours d'eau, les infrastructures linéaires (routes, voies ferrées, canaux), le développement de l'urbanisation, les aménagements touristiques, les aménagements portuaires, la régulation du débit des cours d'eau,les aménagements hydro-électriques, l'extraction de granulats, l'extraction de la tourbe, la pollution agricole liée à l'utilisation abusive d'engrais et de pesticides, les pollutions d'origine industrielle, l'intensification de la pisciculture en eau douce, l'aménagement du lit des cours d'eau, les boisements pour la populiculture, les boisements de résineux, les aménagements cynégétiques ou piscicoles, le prélèvement d'espèces, le prélèvement d'eau...

Depuis cent ans, environ 2,5 millions d'hectares de zones humides ont disparu en France.




La tendance s’est inversée, sans doute et tant mieux, au moins pour ces zones humides d’importance… mais qu’en est-il des minuscules ou des ignorées que nos paysans continuent de drainer, d’enrésiner, voire de recouvrir de déblais ? Pour une tourbière sauvée, comme celle de Kerfontaine à Sérent / Morbihan (voir photo ci-dessus), combien de micro-tourbières de la région de Bubry ont disparu ces vingt dernières années ? Combien de ruisseaux ont été rectifiés ? Combien de prés de fond ont été comblés pour en faire des jachères juteuses pour toucher les subventions européennes ? Combien de mares ont été comblées, signant définitivement la mort de nos tritons, de nos sangsues ou de nos physes ? Et bien que la France ait signé la convention de RAMSAR, combien de zones humides disparaîtront avant la fin de l’année ? Pourtant, la conservation de ces zones humides modestes, est, sans conteste, extrêmement importante pour la biodiversité, certainement davantage que la mise en "réserve" de quelques grands domaines, disjoints, s'appauvrissant et objets, par ailleurs et bien souvent, de tentative d'appropriation par quelques naturalistes tout juste capables de compter les 7 points sur la coccinelle à 7 points et pour lesquels, tôt ou tard, ils appliquent un processus d'exclusion aux autres naturalistes qui n'auraient pas l'heur d'appartenir à leur sérail.

Pourtant ce n'est pas faute d'avoir insisté, et ce bien avant que diverses conventions soient signées, sur l'intérêt écologique, hydrologique, biologique, climatique, piscicole, agricole, touristique, récréatif, éducatif, scientifique, patrimonial, etc., de ces milieux, sans oublier les fonctions que ces zones assurent dans le domaine des ressources en eau oudans la prévention des risques naturels majeurs, en particulier des inondations.




Quelques liens :

http://wetlands.fr/index2.htm site dédié aux zones humides du sud est de la FRANCE

Zones humides :
http://www2.environnement.gouv.fr/actua/cominfos/dosdir/zonhum1.htm

Zones (ou milieux) humides :
http://www.cig.ensmp.fr/~hubert/glu/FRDIC/DICZHUMI.HTM

Les zones humides en France :
http://www.ifen.fr/zoneshumides/index.htm

LE RÔLE DES ZONES HUMIDES FACE À LA CRISE MONDIALE DE L'EAU /
http://www.oieau.fr/ciedd/contributions/at1/contribution/ramsafr.htm

Zones tampons / Bocage / Zones humides / Zone hyporhéique :
http://www.rennes.inra.fr/umrsas/caxe3.htm

http://rdb.eaurmc.fr/Zones_humides/html/Zone_humide.html

Zones humides le point :
http://www.amisdelaterre.org/publications/publications_10.html

http://www.parcs-naturels-regionaux.tm.fr/zones_humides/chapitres/presentation/index.html

http://rdb.eaurmc.fr/sdage/index.php

Cadre d'évaluation des risques pour les zones humides :
http://www.ramsar.org/key_guide_risk_f.htm

Reconquérir les zones humides :
http://www.inra.fr/dpenv/redeac26.htm

ZONES HUMIDES ET LITTORAL :
http://www.inra.fr/dpenv/cr.htm#zh

La Convention sur les zones humides / L'application de la Convention en Europe :
http://www.ramsar.org/cop8/cop8_doc_27_f.htm

Les zones humides
http://www.cafe-geo.net/cafe2/article.php3?id_article=141

Mares et étangs : pourquoi donc ne pas les assécher ?
http://www.cafe-geo.net/cafe2/article.php3?id_article=72

Circulaire du 24 décembre 1999 relative à la modification de la nomenclature relativel’eau, à la création et la vidange de plans d’eau et à la protection des zones humides
http://www.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/991224c.pdf

Les zones humides françaises : évolutions récentes ./ Première partie : les milieux
http://www.oncfs.gouv.fr/events/point_faune/oiseaux/FS271_fouque.pdf






[Corrélats : Habitats / Natura 2000 / Corine " biotopes " / Parcs nationaux / Coto Doñana / Espaces protégés / Aires protégées / Marais / Dunes littorales / Landes / Bocage / Lagunes / Rhizophoracées / Cypéracées / Typologie des sols / Sylviculture / Enrésinement / Milieu asphyxique / Moustiques / Zones tropicales et équatoriales / Macroclimats / Canicule / Risques naturels majeurs / Inondations / Phytosociologie / ...]

Retour